Association des Amis
du Temple et de l’Orgue
de l’Oratoire du Louvre

 

L'association des "Amis du Temple et de l’Orgue de l’Oratoire du Louvre" (ATOOL) a pour vocation exclusive de promouvoir, favoriser, soutenir, toute activité susceptible de participer à la mise en valeur du patrimoine

  1. de l’Oratoire du Louvre
  2. de son orgue.

Avec en particulier un programme de mise en valeur du patrimonie musical, organistique, protestant, oratorien.

 

Concernant l'entretien, voire la restauration de ce patrimoine

Cela demande un effort particulier, vuson importance et la haute compétence des artisans habilités à travailler dans un lieu classé monument historique.
Le bâtiment,

les chapelles de la première travée ont déjà été restaurées. Il y a 7 travées !

Le chevet de l'Oratoire a besoin d'une sérieuse restauration. Il est composé actuellement de trois grandes pièces ovales, la grande sacristie au rez-de chaussée, la salle haute au premier, et d'un ancien local louveteaux sous les combles. Une restauration complète présente un devis de plus de quatre cents mille euros. A cette occasion, il est étudié l'éventualité d'une évolution plus importante permettant de retrouver le volume initial de la rotonde conçue par Lemercier en 1620 tout en mettant en valeur ce lieu de mémoire protestant, ce projet s'élevant alors à cinq cents milel euros.

Les grandes orgues de l'Oratoire

Ce magnifique instrument est un petit peu fatigué par cinquante ans d’usage, il mérite qu’on lui rende son éclat premier. Inauguré en 1962, et œuvre de la société Gonzalez, cet orgue est un témoin intact de la facture néoclassique honorée et défendue par les plus grands compositeurs et interprètes du XX siècle. (Langlais, Duruflé, Fleury, Cellier, Litaize, Marchal…).

Ce type d’instrument est fort apprécié aujourd’hui notamment en Allemagne, en Angleterre, aux Etats-Unis.

La disposition dans l’espace des plans sonores permet de multiples nuances subtiles et des tutti généreux: en effet l’instrument comprend 67 jeux répartis sur trois claviers et pédalier.

Fatigué par cinquante ans d’usage, il mérite qu’on lui rende son éclat premier.

Le grand relevage se fera en plusieurs étapes :

remplacement des transmissions actuelles par une transmission et un combinateur électroniques.

dépoussiérage de la tuyauterie (environ 4000 tuyaux), entretien minutieux de chaque pièce du mécanisme, et éventuellement son remplacement. Travaux sur les tuyaux de façade dont certains se sont affaissés sous leur propre poids.

accord général de l’instrument dans le respect de l’harmonie d’origine.

travaux sur les tuyaux de façade du positif.

Concernant la mise en valeur de ce patrimoine

Les projets na manquent pas pour que le public puisse découvrir ce patrimoine. Chaque année, des milliers de personnes ont été accueillies :

Les journées du patrimoine et l'exposition annuelle (5000 personnes)

Les cantates de Bach (1500 personnes)

Les heures musicales des grandes orgues de l'Oratoire (un récital mensuel)

Les concerts de musique classique (plus de 50 par an)

Aide à l'organisation de concerts pour de jeunes musiciens

...

Voir le site internet sur le patrimoine et l'histoire de l'Oratoire du Louvre.

 

Votre soutien

Il est fait appel aux dons des personnes aimant l’Oratoire du Louvre ainsi qu’au partenariat privé et public (associations, fondations, pouvoirs publics, sociétés) pour nous aider à financer les travaux de restauration.

Un particulier peut porter sur sa déclaration d’impôts jusqu'à 20% du revenu imposable en dons (voir l'article 200 du code des impôts), ce qui ouvre droit à une réduction qui est de 66% du montant du don (si l’on est imposable). Pour une entreprise, le plafond des versements au titre du mécénat est de 5 ‰ du chiffre d’affaires, la réduction d’impôt est également de 66% du montant du don (article 238 bis du code des impôts) :

Les dons peuvent être adressés :

par chèque à l'ordre de l'ATOOL, 1 rue de l'Oratoire 75001 Paris

par virement au compte de l'ATOOL à la Caisse d'Epargne d'Ile de France :
identification nationale - établissement : 17515, guichet : 90000, compte : 08002902952, clé : 56
identification internationale - IBAN : FR76 1751 5900 0008 0029 0295 256, BIC : CEPAFRPP751

La cotisation annuelle d’adhésion à l’association est fixée à 10 €
Les besoins en bénévoles sont également importants pour l'organisation des manifestations.

 

Contact

Président : Jean-Dominique Pasquet
Adresse : 1 rue de l'Oratoire 7501 Paris
Mail : amis@oratoiredulouvre.fr

 

orgue de l'Oratoire
Orgue de l'Oratoire
L’orgue de l’Oratoire du Louvre, photo de Frédéric Braunstein

 

 

Chevet de l'Oratoire, selon Lucbus
l'Oratoire, un matin

6) Histoire du protestantisme parisien et de l'Oratoire

Chronologie du protestantisme parisien
et de l’Oratoire du Louvre

Si le temple de l’Oratoire est au cœur de Paris, le protestantisme a aussi pris une place essentielle au cœur de l’histoire de la France : il l’a prise au temps des Valois, quand le culte réformé fut célébré au Louvre dans la salle des Caryatides. Certes, la monarchie ne tint pas longtemps la balance égale entre des confessions antagonistes et, par delà l’atrocité des guerres religieuses, elle se fit fort de garantir la paix civile au prix d’un combat constant contre la liberté de penser et de croire. Mais lorsque la Révolution affirma plus tard que « la loi est l’expression de la volonté générale », c’est pour une part l’esprit de la Réforme qui était passé avec la foi dans les Lumières.

Il est désormais libre à chacun de consulter son cœur et l’Ecriture, mais nul ne peut prétendre imposer à tous une loi divine ni abolir l’écart entre la quête spirituelle et le droit. La loi que les hommes se donnent n’a pas le caractère d’un dogme, car elle est toujours à réformer : cette idée, loin d’être acquise partout dans le monde, peut susciter encore de beaux combats à livrer !
...

Philippe Gaudin,
introduction au livre du bicentenaire
du temple protestant de l’Oratoire du Louvre

Voir aussi :